Stockage stratégique

Constituer des stocks est une mesure de prévention capitale pour la Suisse, tributaire des importations. Si le marché ne peut plus satisfaire la demande de biens vitaux, suite à une perturbation de l’approvisionnement, on peut libérer les réserves de produits convoités : le stockage est donc un moyen d’action précieux de l’approvisionnement économique du pays (AEP).

Rapsfeld_560x350

Actuel

Reconstitution des réserves obligatoires de semences

La Suisse doit constituer des stocks de semences de colza. La procédure de consultation relative à l’ordonnance sur le stockage obligatoire des semences a pris fin le 16 septembre. Le projet d’ordonnance devrait entrer en vigueur à l’été 2022.

Le conseil fédéral entend garantir une réserve de semences pour la Suisse en cas de pénurie grave. En effet, la Suisse est entièrement dépendante des importations pour les semences de colza.

Pour assurer l’approvisionnement du pays en aliments de base vitaux, le Conseil fédéral propose donc de constituer des réserves obligatoires de semences de colza. Il s’appuie pour ce faire sur la loi sur l’approvisionnement du pays. 

Communiqué de presse : Reconstitution des réserves obligatoires de semences

Procédure de consultation 2021/45 : Ordonnance sur le stockage obligatoire des semences

(17.09.2021)

Le stockage stratégique repose sur la coopération entre l’Etat et les entreprises privées. La Confédération fixe la composition et le volume des réserves obligatoires. Mais elle ne détient pas ces stocks, constitués par des entreprises privées (quelque 300 au 1er février 2021) et leur appartennant.

Ces entreprises répercutent les coûts du stockage obligatoire sur les prix de vente et donc sur les consommateurs. En moyenne, chaque habitant de la Suisse paie ainsi 12 CHF par an pour l’AEP (chiffre au 1er février 2021).

Informations complémentaires

Dernière modification 17.09.2021

Début de la page

https://www.bwl.admin.ch/content/bwl/fr/home/themen/pflichtlager.html