Stockage stratégique

Constituer des stocks est une mesure de prévention capitale pour la Suisse, tributaire des importations. Si le marché ne peut plus satisfaire la demande de biens vitaux, suite à une perturbation de l’approvisionnement, on peut libérer les réserves de produits convoités : le stockage est donc un moyen d’action précieux de l’approvisionnement économique du pays (AEP).

Düngender Traktor 560x350

Actuel

Libération des réserves obligatoires pour remédier aux difficultés d’approvisionnement en engrais

Une baisse marquée de la production conjuguée à des problèmes logistiques perturbe l’approvisionnement en engrais. Le Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) a par conséquent décidé de libérer les réserves obligatoires, afin de prévenir une pénurie et de garantir l’approvisionnement du pays en engrais.

La disponibilité des engrais azotés sur le marché est limitée en ce moment, et ce à quelques semaines seulement de la première fumure ouvrant la période de végétation. S’agissant de ces engrais, la Suisse est entièrement tributaire des importations. Malgré les efforts des entreprises concernées, l’approvisionnement du pays en engrais risque très probablement de ne pas pouvoir être garanti sans recourir aux réserves obligatoires.

Le DEFR a par conséquent autorisé la libération des réserves obligatoires par voie d’ordonnance, le 20 décembre 2021. L'ordonnance entre en vigueur le 15 janvier 2022. L’Approvisionnement économique du pays (AEP) déterminera dans un second temps les quantités maximales qui pourront être puisées dans les réserves et le laps de temps durant lequel les marchandises stockées seront mises à disposition. La Suisse détient des réserves obligatoires contenant au total quelque 17 000 t d’azote pur, ce qui correspond à un tiers de la quantité utilisée au cours d’une période de végétation.

Communiqué de presse : Libération des réserves obligatoires pour remédier aux difficultés d’approvisionnement en engrais

(20.12.2021)

Le stockage stratégique repose sur la coopération entre l’Etat et les entreprises privées. La Confédération fixe la composition et le volume des réserves obligatoires. Mais elle ne détient pas ces stocks, constitués par des entreprises privées (quelque 300 au 1er février 2021) et leur appartennant.

Ces entreprises répercutent les coûts du stockage obligatoire sur les prix de vente et donc sur les consommateurs. En moyenne, chaque habitant de la Suisse paie ainsi 12 CHF par an pour l’AEP (chiffre au 1er février 2021).

Informations complémentaires

Dernière modification 20.12.2021

Début de la page

https://www.bwl.admin.ch/content/bwl/fr/home/themen/pflichtlager.html