Provisions domestiques

Teaserbild_Notvorrat_F

Conseil d'ami

Les denrées alimentaires ainsi que les autres biens de consommation sont transportés quotidiennement par un système de distribution efficace. Cependant, si ce système de transport tombe en panne, à cause des routes bloqués ou pour d’autres raisons, les petites localités pourraient rapidement se retrouver sans ravitaillement. On estime, aujourd’hui, qu’il est plus probable qu’une interruption de l’approvisionnement dure des jours plutôt que des mois. L’Approvisionnement économique du pays recommande donc de constituer des provisions domestiques pour une bonne semaine.

Étant donné qu’une panne de courant affecterait également les bancomats et pourrait compromettre le fonctionnement des moyens de paiement électroniques, comme les cartes de débit ou de crédit ou encore le virement d’argent par smartphone, l'AEP recommande de garder chez soi une réserve minimale d’argent liquide en petites coupures.  

Pour plus d'informations sur ce sujet, vous pouvez télécharger la brochure: « Des provisions… providentielles » (PDF, 1 MB, 17.11.2020).

Actualités

Selon un sondage, près de la moitié de la population n’a toujours pas l’intention de constituer des provisions

Cet été, l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) a réalisé un sondage en ligne sur le comportement de la population suisse en matière d’alimentation, d’activité physique et de santé durant le confinement, qui fournit également de précieux renseignements sur les habitudes des ménages en matière de provisions. Avant le confinement, plus des deux tiers de la population disposaient toujours ou la plupart du temps à la maison de réserves alimentaires. Près de la moitié des personnes interrogées indiquaient stocker toujours ou la plupart du temps de l’eau.

Durant le confinement, soit du 13 mars au 26 avril 2020, les ménages ont bien constitué des provisions alimentaires mais, la plupart du temps, parce qu’ils allaient moins souvent faire les courses. Près de la moitié des personnes interrogées n’ont pas modifié leur comportement en la matière, en l’absence de signe patent de pénurie alimentaire.

Depuis la sortie du confinement, 56 % des sondés déclarent connaître les recommandations en matière de provisions domestiques, 18 % avouent n’avoir réalisé l’importance de celles-ci qu’au cours de la crise du coronavirus, et 44 % affirment vouloir désormais constituer des réserves d’aliments et/ou d’eau. Toutefois, nombreuses ont été les personnes interrogées à révéler qu’elles n’avaient toujours pas l’intention de constituer des réserves.

(27.11.2020)

Informations complémentaires

Dernière modification 27.11.2020

Début de la page

https://www.bwl.admin.ch/content/bwl/fr/home/themen/notvorrat.html