Crises et sécurité alimentaire

Ce que nous enseignent les crises historiques

Malgré la pandémie de COVID-19, l'approvisionnement alimentaire de la Suisse est assuré. C'est ce que montre une comparaison de la situation actuelle avec les crises passées. La situation pourrait changer si le nombre de cas d'infection et de décès augmentait de manière significative.

L’essentiel en bref

Le 28 avril 2020, le Domaine Alimentation de l'Office fédéral pour l’approvisionnement économique du pays a chargé Agroscope d'analyser l’impact des événements historiques graves sur l'approvisionnement alimentaire et d’en tirer des conclusions quant aux effets possibles du COVID-19 sur l'approvisionnement alimentaire en Suisse. Sur la base d'une brève description des crises passées (Chapitre 1) et d'une comparaison avec la crise du COVID-19 (Chapitre 2), les auteur-e-s ont tiré des conclusions pour l'approvisionnement alimentaire à court et à moyen terme en Suisse (Chapitre 3):

Un peu d’histoire

  • —En Suisse, l'approvisionnement alimentaire a fait l'objet de restrictions répétées jusqu'au XIXe siècle et ponctuelles dans la première moitié du XXe siècle. Depuis lors, la population suisse a toujours pu s'approvisionner en denrées alimentaires de qualité et en quantité suffisante malgré la hausse des prix.

  • —Les récentes épidémies dans certaines parties du monde - comme le SRAS (2003) ou la grippe porcine (2009) - n'ont eu aucun impact sur l'approvisionnement alimentaire en Suisse.

  • —La crise financière et économique mondiale qui a sévi entre 2007 et 2009 a entraîné des restrictions en matière de sécurité de l'approvisionnement pour de nombreuses régions en dehors de l'Europe, mais pas pour la Suisse. En tant que pays riche avec des prix des denrées alimentaires élevés, la Suisse est bien protégée contre les pénuries alimentaires induites par l'économie.

Évaluation dérivée pour la situation COVID-19

  • —Au niveau mondial, les conditions en matière de sécurité alimentaire au lendemain de la crise du COVID 19 sont beaucoup plus favorables qu'au début de la crise financière et économique susmentionnée: les stocks sont pleins et les prévisions de récolte sont bonnes, le faible prix de l'énergie réduit à la fois les coûts de production et la concurrence alimentaire des biocarburants et les relations commerciales sont diversifiées.

  • —Les difficultés les plus probables sont à prévoir au niveau des capacités de travail et de transport. Cependant, en raison d’une production de denrées alimentaires de base bien mécanisée, seules des difficultés locales et à court terme sont à envisager.

  • Dans l'ensemble, l’histoire nous montre que la Suisse n'a guère à craindre en termes d'approvisionnement alimentaire pendant la crise du COVID-19. Toutefois, dans l'éventualité où les contaminations et les décès augmenteraient beaucoup plus fortement qu'auparavant si la pandémie devait se poursuivre, l'impact sur la situation alimentaire mondiale et suisse ne peut pas être évalué sur la base de la perspective historique.

Informations complémentaires

Dernière modification 08.07.2020

Début de la page

https://www.bwl.admin.ch/content/bwl/fr/home/themen/lebensmittel/covid19_und_ernaehrungssicherheit.html