Produits thérapeutiques

Grâce aux importations, on peut largement couvrir les besoins suisses en produits thérapeutiques. Pour certains groupes de médicaments (antibiotique, insuline), nous sommes entièrement tributaires de l’étranger.

Heilmittel

Actuel

Plateforme médicaments : un outil efficace contre les pénuries

Plus de 300 perturbations de l’approvisionnement en médicaments vitaux soumis à notification ont été observées du début de 2019 à la fin de 2020. Le bureau de notification pour les médicaments vitaux à usage humain de l’Approvisionnement économique du pays (AEP), qui gère la Plateforme médicaments, a recensé et analysé les perturbations signalées. Grâce à un suivi précoce et au recours aux réserves obligatoires, plusieurs situations critiques ont pu être résolues. Tels sont les constats d’un rapport dont le Conseil fédéral a pris acte.

Au total, 321 perturbations ont été recensées sur la période 2019-2020. Alors que le nombre de perturbations signalées a augmenté de 2016 à 2019, les notifications ont enregistré une baisse de 26 % en 2020 : de 184 en 2019, elles sont passées à 137 en 2020. Après une hausse marquée pendant la première vague de la pandémie de COVID-19, en avril 2020, les notifications ont fléchi en cours d’année pour s’établir en dessous du niveau de l’année précédente. Cette baisse peut être imputée aux conséquences de la pandémie de Covid-19.

Communiqué de presse : Plateforme médicaments : un outil efficace contre les pénuries

Rapport 2019-2020 du bureau de notification pour les médicaments vitaux à usage humain (PDF, 1 MB, 12.05.2021)

(12.05.2021)

Ces dernières années, la mondialisation a entraîné une concentration tant au niveau des prestataires que des sites de production. Parallèlement, on a réduit les stocks à tous les niveaux, pour faire des économies. Les chaînes d’approvisionnement en produits thérapeutiques en sont devenues plus vulnérables.

L’AEP a préparé des mesures pour maîtriser des pénuries à court terme ou des ruptures de stock ainsi que des événements de taille, comme une pandémie. D’une part, on peut soutenir l’offre (en puisant dans les réserves obligatoires) et d’autre part, on peut gérer la demande (distribution priorisée, contingentement).

L’obligation de notifier, sur la plateforme médicaments de l’OFAE, permet d’anticiper les perturbations de l’approvisionnement en produits critiques. On peut ainsi prendre, en temps voulu, des mesures pour compenser les ruptures de stock notifiées par les milieux concernés.

Informations complémentaires

Dernière modification 18.05.2021

Début de la page

https://www.bwl.admin.ch/content/bwl/fr/home/themen/heilmittel.html