Coronavirus

FAQ : Approvisionnement économique du pays

Malgré la crise du coronavirus, la production nationale et l'importation de biens de la vie quotidienne restent garanties par les milieux économiques en coopération avec l'Office fédéral pour l'approvisionnement économique du pays OFAE : cet approvisionnement économique comprend tous les biens et services vitaux.

Dans les magasins, l'augmentation de la demande de certains produits peut entraîner des pénuries temporaires. L'Approvisionnement économique du pays (AEP) soutient l'économie par diverses mesures.

Vous avez des questions du point de vue d'une entreprise ? Vous trouverez les réponses sous ce lien.

Vous avez des questions d'ordre général sur l'approvisionnement ? Vous trouverez les réponses ci-dessous :
 

Alimentation

  • La Suisse dispose-t-elle de suffisamment de denrées alimentaires ?
    • L’approvisionnement de la Suisse en denrées alimentaires est garanti.
    • Pour les cas de pénuries graves, la Suisse dispose de réserves obligatoires de denrées alimentaires vitales, qui permettent de couvrir les besoins de la population pendant 3 à 4 mois.
    • Même dans la situation actuelle, il n'y a aucune raison de constituer des provisions domestiques couvrant plus d'une semaine.
  • Pourquoi voit-on des étals vides dans certains magasins ?
    • Quand la demande locale dépasse l’inventaire de la filiale, cela entraîne dans certains cas des étalages vides. L’approvisionnement en nourriture est toutefois garanti. L’AEP prend des mesures pour soutenir la logistique des grands distributeurs.
  • Les médias rapportent qu'un rationnement est nécessaire. Est-ce vrai ?
    • L'approvisionnement de la Suisse en denrées alimentaires est assuré. Même dans la situation actuelle, il n'y a aucune raison de constituer des provisions excessives. Par conséquent, il n'est actuellement pas nécessaire d'imposer des restrictions à la distribution ou un rationnement.
  • Pouvons-nous continuer de boire l’eau du robinet en toute sécurité ?
    • Le coronavirus ne se transmet pas par les réseaux d'eau potable. L'approvisionnement de la population en eau potable n'est donc pas menacé et la consommation d'eau potable est sans danger.

Informations supplémentaires :

Aliments

Provisions domestiques

Documents de référence


Produits thérapeutiques

  • L’approvisionnement de la population en médicaments vitaux est-il garanti ?
    • L’approvisionnementen médicaments est garanti, l’importation et la production sont assurées normalement. Par ailleurs, les médicaments vitaux sont soumis au stockage obligatoire. Les réserves d’antibiotiques, de vaccins et d’analgésiques puissants, par exemple, permettent de couvrir 3 à 4 mois de consommation normale.
  • Pourquoi la vente de médicaments a-t-elle été restreinte ?
    • Pour certains médicaments, la demande a fortement augmenté ces derniers jours. Les pharmacies et drogueries sont livrées plusieurs fois par jour, mais la demande est telle que certains produits peuvent tout de même manquer brièvement.
    • Le Conseil fédéral a décidé de restreindre la quantité pouvant être remise par achat pour certains médicaments afin de garantir un approvisionnement équilibré de ces produits dans l’ensemble du pays.
  • Quels sont les médicaments concernés ?
    • La limitation concerne des médicaments soumis à ordonnance ainsi que des analgésiques, des antipyrétiques et des antitussifs. Tous les médicaments ne sont par conséquent pas concernés.
  • Combien de paquets est-il encore possible d’acheter ?
    • En principe, seul un paquet par achat pourra encore être remis pour les médicaments concernés.
    • Les patients qui souffrent de maladies chroniques et qui disposent d’une ordonnance de longue durée pourront obtenir plusieurs paquets, mais la quantité totale de médicaments remis ne devrait pas excéder la quantité nécessaire pour couvrir leurs besoins durant deux mois.
  • Y a-t-il une pénurie de masques ?
    • Les masques d’hygiène sont principalement fabriqués en Chine, raison pour laquelle leur livraison a été interrompue. Des masques restent disponibles pour les établissements de santé.
  • Le port du masque permet-il de se protéger ?
    • Le port du masque d’hygiène est recommandé pour les personnes malades lorsqu’elles quittent leur domicile. Ils ne protègent toutefois pas les personnes en bonne santé d’une éventuelle contamination.
  • Les commerces disposent-ils de suffisamment de désinfectant ?
    • Des stocks suffisants d'alcool et de récipients sont disponibles pour approvisionner principalement le système de santé. La production est encore augmentée afin que les magasins puissent être à nouveau approvisionnés.
    • En cas de besoin, des réserves obligatoires de granules en plastique pour la fabrication de récipients peuvent être libérées.
    • En outre, l’OFSP à donné lieu à une autorisation lors de situations exceptionnelles pour des désinfectants à base d'alcool aux pharmacies et drogueries.
  • Quelle est l'influence de la situation en Chine sur l'approvisionnement futur en médicaments ?
    • Il se trouve que tous les médicaments en provenance de Chine ont été affectés par des interruptions de livraison par le passé et que la situation n'a pas encore changé de manière significative. Les problèmes d’approvisionnement actuels tiennent principalement à l’augmentation massive de l’utilisation de ces médicaments à l’échelle mondiale, alors que la plupart des fabricants ne sont pas en mesure d’augmenter suffisamment la production.

Informations supplémentaires :

Produits thérapeutiques

Ordonnance sur la restriction à la remise de médicaments


Logistique

  • Le coronavirus perturbe-t-il la logistique en Suisse ?
    • Le transport intérieur de marchandises continue à fonctionner en grande partie sans restrictions.
    • Les détaillants et les pharmacies ont été pris d’assaut. L’AEP a donc décidé de prendre des mesures pour soutenir la logistique.
  • L'AEP a-t-il pris des mesures pour maintenir les capacités de transport ?
    • L’AEP et l’Office fédéral des routes (OFROU) ont convenu de diverses procédures permettant de déroger aux dispositions du droit de la circulation routière en cas d’événements susceptibles d’engendrer une crise. Elles ont déjà été mises en œuvre par l'OFROU par le biais d'une décision.
    • Les mesures portent sur la dérogation à l’interdiction de circuler le dimanche et la nuit, l’augmentation de la charge autorisée des véhicules et l’extension des horaires de travail pour les chauffeurs et s’appliquent au transport des biens vitaux.
    • La décision n’est valable qu’avec une confirmation de l’AEP. Les confirmations requises peuvent être demandées ici :
  • Le coronavirus perturbe-t-il la logistique à l’échelle mondiale ?
    • Les échanges internationaux avec l’Extrême-Orient sont en recul. La production a baissé en Chine, même si elle a déjà été relancée en partie. Moins de marchandises transitent par les ports chinois. Il s’ensuit tant les navires de haute mer que les ports ont des capacités disponibles.
    • Étant donné que moins de marchandises sont importées de l’Extrême-Orient vers l’Europe, il y a aussi plus de capacités de transbordement libres dans les ports européens et pour l’acheminement de biens en Suisse (navigation rhénane, terminaux de transbordement, etc.).

Informations supplémentaires :

Logistique


Énergie

  • S’agissant des huiles minérales, la Suisse est entièrement tributaire des importations. Comment l’approvisionnement est-il assuré ?
    • Jusqu’à présent, aucune pénurie liée au coronavirus n’a été constatée. L’approvisionnement en huiles minérales fonctionne normalement et reste garanti.
    • Si une pénurie devait survenir, les réserves obligatoires actuelles permettraient d’assurer un approvisionnement intégral pendant plusieurs mois (4,5 mois pour le mazout, le diesel et l’essence).
  • En hiver, la Suisse doit souvent importer du courant. L’approvisionnement en électricité est-il garanti à l’heure actuelle ?
    • En raison de sa consommation élevée d’énergie, la Suisse est en temps normal tributaire des importations en hiver. Elle a toutefois procédé à moins d’importations cet hiver, vu les températures clémentes.
    • La situation en matière d’approvisionnement est actuellement très bonne, tant en Suisse qu’en Europe.
  • Les centrales peuvent-elles maintenir la production de courant au cas où la maladie continuerait de se propager ?
    • Les entreprises électriques et gestionnaires de réseaux importants sont dûment préparés aux situations de crise en leur qualité d’exploitants d’infrastructures critiques et disposent de plans pour faire face aux pandémies. Ils peuvent assurer les processus nécessaires à l’exploitation même avec des effectifs réduits.

Informations supplémentaires :

Energie


TIC

  • Que se passerait-il si tout le monde décidait du jour au lendemain de travailler depuis chez soi ?
    • Compte tenu de la situation actuelle, le télétravail peut être une solution judicieuse dans certains domaines. Mais toutes les activités ne se prêtent pas à cette forme de travail, et certaines entreprises ne peuvent pas mettre à disposition l’infrastructure requise à cet effet. L’AEP part actuellement du principe que s’il faut compter sur une pénurie, celle-ci se situera plus au niveau des entreprises. Si une situation de surcharge des réseaux devait se présenter, des mesures ad hoc pourraient être prises conjointement avec l’Office fédéral de la communication (OFCOM) et les fournisseurs pour interrompre temporairement la fourniture de services secondaires.

Informations supplémentaires :

TIC

 

Liens :

OFSP

SECO

DETEC: Coronavirus - informations actuelles

Covid-19 : informations à l’intention des passagers aériens

Mandat de l’Approvisionnement économique du pays

Loi sur l’approvisionnement pays

Mesures de l’Approvisionnement économique du pays

Rapport 2019 sur les mesures de l’AEP (PDF, 2 MB, 06.09.2019)

Dernière modification 09.04.2020

Début de la page

https://www.bwl.admin.ch/content/bwl/fr/home/themen/coronavirus.html