Coronavirus

FAQ : Approvisionnement économique du pays

Piktogramm Frage rot

Vous êtes une entreprise, et vous avez des questions à ce sujet ? Vous trouverez des réponses ici.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’approvisionnement de manière générale ? Vous trouverez des informations ci-dessous:

Produits thérapeutiques

  • Quelle est la situation en matière d’approvisionnement en médicaments importants en Suisse ?
    L’approvisionnement en médicaments est garanti pour ce qui est des quantités nécessaires en temps normal : les importations et la production se déroulent comme d’habitude. Les informations actuelles concernant des perturbations de l’approvisionnement en médicaments vitaux sont publiées ici.
    Nous recommandons aux malades chroniques de constituer une réserve appropriée des principaux médicaments dont ils ont besoin, à savoir des quantités pour environ un mois ou équivalentes à une boîte (voir notamment la brochure « Des provisions… providentielles »). Afin de garantir la stabilité de l’approvisionnement, il importe de ne pas acheter de trop grandes quantités : par ailleurs, vous éviterez ainsi de devoir jeter inutilement des médicaments, par exemple car leur date de péremption est dépassée.

  • Les médicaments importants pour le traitement des personnes malades du COVID-19 sont-ils disponibles ?
    Le domaine Produits thérapeutiques de l’Approvisionnement économique du pays (AEP) fait chaque semaine le point de la situation du marché concernant certains médicaments importants pour le traitement des patients atteints du COVID-19 et l’analyse au regard des données sur l’évolution du COVID-19. L’AEP peut ainsi communiquer à temps tout changement et intervenir si nécessaire.
    Ce printemps, certains médicaments utilisés en milieu hospitalier, comme les anesthésiques, les antibiotiques et les opiacés, menaçaient de venir à manquer en raison d’une hausse des quantités nécessaires. C’est pour cette raison que ces médicaments ont été contingentés ; en l’occurrence, la Confédération a édicté des prescriptions réglant les quantités remises à chaque hôpital. Nous recommandons toujours aux hôpitaux de constituer des réserves pour couvrir les besoins durant un mois et de ne pas commander des quantités supérieures. Cette mesure permet d’utiliser le supplément de médicaments acheté pour le traitement du COVID-19 exactement là où il est nécessaire.

  • Pourquoi ces mesures sont-elles importantes ?
    De nos jours, la production de médicaments et de dispositifs médicaux est organisée de manière globale et se concentre dans quelques endroits du monde, généralement en Asie.
    La pandémie a entraîné une augmentation massive de la demande de médicaments spécifiques dans le monde entier. Or, la plupart des entreprises pharmaceutiques n’ont pas la possibilité d’accroître leur production en conséquence ; il a même fallu réduire la capacité de certaines lignes de production à la suite des mesures prises pour lutter contre le COVID-19 (p. ex. règles de distance). Les stocks, déjà rares, ont ainsi été largement épuisés. De ce fait, seules de petites quantités sont disponibles sur le marché, et des goulets d’étranglement peuvent se produire au niveau de l’approvisionnement.
    La surveillance des médicaments importants permet de mettre en place un système d’alerte précoce afin que la Confédération puisse réagir rapidement, si nécessaire, avec des avertissements appropriés des entreprises concernées et des achats supplémentaires, assurant ainsi l’approvisionnement. 
  • La Suisse dispose-t-elle de suffisamment d’éthanol pour produire des désinfectants ?
    Oui, la Suisse dispose actuellement de suffisamment d’éthanol et de désinfectants. En outre, l’approvisionnement est assuré à moyen terme, puisque le Parlement a approuvé, à la session d’automne, un crédit d’engagement de près de 6 millions de francs pour la mise en place d’une solution transitoire afin de garantir l’approvisionnement du pays en éthanol. Une consultation concernant l’introduction d’un stockage obligatoire d’éthanol sera probablement menée en 2021.
  • La Suisse dispose-t-elle de suffisamment de matériel de protection ?
    Face à la nouvelle augmentation du nombre de patients COVID, la Confédération a constitué d'importants stocks de matériel de protection au cours des derniers mois. Un aperçu détaillé de ces achats, effectués selon les directives de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), figure dans le rapport sur les acquisitions de biens médicaux importants de la Pharmacie de l’armée (dont la version française sera bientôt disponible). En outre, les cantons ont été invités à constituer des stocks de matériel de protection dans la même mesure que la Confédération. Nous recommandons à la population de conserver des provisions personnelles de masques d'hygiène d'urgence - environ 50 pièces par personne.

Informations supplémentaires:
Produits thérapeutiques
Lien pour fournisseurs de matériel de protection
SRF Espresso 18.05.2020 : Qu'est-ce que l'éthanol? (en allemand)

Logistique

  • Au printemps 2020, les rayons des magasins étaient en partie vides et le papier toilette était épuisé à certains endroits. Qu’en est-il aujourd’hui ?
    Actuellement – comme au printemps 2020 – il y a suffisamment de nourriture et de biens de consommation courante en Suisse.
    L’industrie alimentaire et le secteur logistique ont dû réagir aux mesures et se réorganiser. Pour ce faire, il leur a fallu quelques jours et, dans certains cas, les produits ont manqué. Aujourd’hui, les nouveaux processus sont bien rodés. Le réapprovisionnement est garanti.
  • La logistique est-elle encore affectée dans le monde et en Suisse ?
    Les échanges internationaux ont été moins soutenus en 2020 que l’année précédente. La production en Asie, notamment en Chine, et le trafic international ont de nouveau augmenté. Les capacités des ports européens et pour l’acheminement de biens en Suisse (comme la navigation sur le Rhin ou les terminaux de transbordement) ne sont toujours pas pleinement utilisées. Afin de faciliter l'importation de marchandises, les douanes avaient mis en place en avril dernier ce qu'on appelle les «Green Lanes». Elles sont réservées au transport de biens importants pour l’approvisionnement. Elles sont encore en vigueur (Admin. fédérale des douanes, règlement 10-27 Green Lanes). Le transport de marchandises à l’intérieur des frontières nationales ne fait l’objet d’aucune restriction.

Informations supplémentaires:
Logistique
SRF Einstein: Corona et logistique - l'approvisionnement en mode de crise (en allemand)

Alimentation

  • Le Conseil fédéral a décidé, avant les fêtes, de durcir les mesures de lutte contre la propagation de la pandémie. Le nombre de clients par m² est ainsi limité dans les commerces. La population risque-t-elle de rencontrer des difficultés à se procurer certaines marchandises ?
    La mesure en question a pour but d’éviter des flux de clientèle importants dans les magasins et de mieux répartir la fréquentation pendant les heures d’ouverture. La disponibilité des denrées alimentaires n’est pas remise en cause. L’Approvisionnement économique du pays (AEP) est en contact étroit avec l’industrie alimentaire. L'approvisionnement en Suisse est assuré. 

Informations supplémentaires:
Aliments
Rapport du groupe de travail sur l’approvisionnement en denrées alimentaires
Provisions domestiques
Documents de référence

Énergie

  • La crise engendrée par le coronavirus a eu des répercussions sur certains secteurs de l’approvisionnement en Suisse. N’a-t-elle vraiment pas présenté de risques pour l’approvisionnement énergétique ?
    L’approvisionnement énergétique de la Suisse a été garanti en tout temps au moyen des différents agents énergétiques, et rien ne laisse présager un changement de situation.
    En leur qualité d’exploitants d’infrastructures critiques, les entreprises d’approvisionnement en électricité sont dûment préparées aux situations de crise et disposent de plans pour faire face aux pandémies. Elles sont ainsi en mesure de maintenir leurs activités, même avec des effectifs réduits (absences pour cause de maladie).
    L’AEP est en contact étroit avec les entreprises en question et suit de près l’évolution de la situation en matière d’approvisionnement. Il a en outre préparé diverses mesures face à l’éventualité d’une pénurie - voir l'aperçu des mesures du domaine Énergie.

Informations supplémentaires :
Énergie

TIC

  • De nombreuses personnes ont travaillé depuis chez soi depuis des semaines. Les systèmes TIC ont-ils dû être adaptés au télétravail et si oui, comment ?
    D'une part, les entreprises ont dû s'adapter et, d'autre part, les fournisseurs de télécommunications ont dû faire de même.
    Le télétravail n'étant pas la norme en Suisse, les entreprises ont d'abord dû se réorganiser à cet égard : La plupart des entreprises ont dû ajuster le nombre d'accès que les systèmes et serveurs VPN peuvent recevoir. Les employés ont alors pu effectuer la majorité de leurs tâches depuis leur domicile.
    Les premiers jours, il y a eu des surcharges du réseau. Mais ces problèmes ont été résolus par les fournisseurs de télécommunications. Ils disposent d'une largeur de bande suffisante pour permettre une utilisation professionnelle et privée (streaming, etc.) dans toute la Suisse. À aucun moment, des mesures de l'AEP n'ont été nécessaires.

Informations supplémentaires :
TIC

Dernière modification 05.01.2021

Début de la page

https://www.bwl.admin.ch/content/bwl/fr/home/themen/coronavirus.html